Le Massage

Le soin qu’il vous faut

Le massage ayurvédique
 

Composante à part entière de la médecine traditionnelle indienne, le massage ayurvédique permet d’atteindre le bien-être et la relaxation en rééquilibrant les doshas de manière individualisée.

 

Il procure détente musculaire et du système nerveux, régule ainsi votre énergie et vous permet de retrouver légèreté et équilibre. Il régénère votre corps physique, mental et émotionnel.

 

Vous bénéficierez avant votre massage à Fontainebleau d'un entretien d’une durée de 5 à 15 minutes.

Nous évaluerons ensemble le massage ayurvédique le plus approprié et établirons le cas échéant un programme mieux-être au quotidien. Je pourrai dans ce cadre être amenée à vous faire des recommandations (alimentaires, mode de vie).

La séance de massage sera suivie, d’un retour sur le massage autour d'une boisson chaude ayurvédique pour prolonger l’élimination des toxines.

 

Tous les massages s’effectuent sur table de massage ou futon au choix.

 

La matière première utilisée est uniquement issue de l’agriculture biologique : huile de sésame,  huile de moutarde, ghee (beurre cru clarifié), farine de pois chiche, argile verte, curcuma, gingembre, clou de girofle.

 

Dans la tradition ayurvédique, la fréquence et la régularité des soins permettent d’obtenir des meilleurs résultats sur le long terme. Aussi je propose également  des forfaits plus avantageux  (lien tarif)

 

Réserver un massage

 

Moyen de paiement: les massages sont payables par chèque à l’ordre de Julie Clancier ou en espèce.

Annulation: les rendez-vous peuvent être annulés jusqu’à 48h avant la séance.

Tout rendez-vous annulé moins de 48h avant est dû à 50% et moins de 24h avant, dans sa totalité.

Pour plus d'informations :

 

Je propose des massages bien-être, non thérapeutiques et non sexuels. Il ne s’agit en aucun cas de massage médical ou de kinésithérapie, conformément à la loi du 30 avril 1946, au décret n° 60665 du 4 juillet 1960, à l’article L489 du code de santé publique et au décret n° 96-979 du 8 octobre 1996. Toutes ces techniques n’ont pas pour but de remplacer un avis médical. Aucun arrêt de traitement médical ne sera demandé.